du 11/05 au 7/07/2019 > Claire Morel, les contes chevelus

“La main ici se fait donc l’interprète désinhibée des émotions de haute et de basse intensité en nous révélant des images qui flirtent avec l’absurde. De morceau de réel en morceau de réel, de corps en objet, tous ajustés les uns aux autres dans le flottement du rêve, c’est la loi implacable dans la vraie vie du principe de réalité et du tiers exclu qui est contredite. Ici, la seule contrainte est la véracité d’un lien formel et la pertinence d’un improbable lien magique retrouvé.

La mine de plomb 2B assure la cohérence plastique des éléments visuels et les couleurs qui viennent ensuite, ajoutent un peu de réalisme à un monde qui à la fois n’en manque pas et en contredit l’évidence de part en part.” Jean-Louis Poitevin